Oraisons

de Samantha Bailly

Quatrième de couverture


En Hélderion, la mort peut rapporter beaucoup… surtout à la famille Manérian, qui procède aux oraisons, les rites funéraires du royaume. Mais la réalité de la mort les frappe de plein fouet lorsqu’on retrouve le corps de leur plus jeune fille dans une ruelle sordide. Tout désigne les clans, ces dangereux rebelles qui s’opposent à Hélderion. Aileen, prête à tout pour venger sa cadette, se lance dans une enquête qui la mettra à rude épreuve. Noony, leur soeur aînée, se retrouve quant à elle aux premières loges de l’entrée en guerre de son pays contre le continent voisin. Mais elle est bien décidée à s’opposer à ce conflit qui pourrait tourner en véritable massacre. Prises dans des intrigues dont les enjeux les dépassent, les deux sœurs devront affronter le système qui les a forgées.

Le sentiment d'Aristide


Oraisons est l’intégrale d’une saga de fantasy écrite par Samantha Bailly à l’âge de 21 ans. C’était son tout premier roman, elle était très jeune, et j’ai envie de dire que cela se ressent. Non pas à cause de l’univers, somme toute assez classique pour un univers de fantasy. Bien que, s’il semble a priori riche et complexe, j’aurais néanmoins fortement apprécié d’avoir davantage de détails sur les différentes régions, leurs peuples et leurs cultures. Il y a de formidables idées, en particulier en ce qui concerne l’oraison, ou encore la relation entre les liés de Terre-Rouge, mais elles manquent de substance, elles ne sont pas assez creusées à mon goût.

Bref, en dehors de ce petit défaut, l’univers est agréable. En revanche, et c’est plus ennuyeux, je n’ai pas accroché, mais alors pas du tout, aux personnages. Aucune des deux sœurs ne m’a paru particulièrement sympathique, elles sont issues du même moule, construites sur le même modèle, et elles manquent atrocement de crédibilité. Quand l’une d’elles, encore toute jeune fille, décide brusquement et sans le moindre état d’âme, de se prostituer pour obtenir des informations sur le meurtre de sa cadette, et qu’on passe sur ce malheureux événement comme s’il s’agissait d’une course anodine, je suis désolée mais j’ai du mal... Les actions et les décisions s’enchaînent sans qu’on rentre une seule seconde dans leur psyché, et cela finit par nous laisser complètement indifférent.

A côté de ça, ça se lit très bien, la plume de l’auteur est agréable, fluide, pas forcément très recherchée mais ce n’est pas ce que je recherche en particulier. Cependant, moi qui m’attendais à une fresque grandiose et originale, j’avoue que la déconvenue a été rude. Je ne me suis pas sentie concernée par ce qui se passait, je me suis ennuyée, d’autant plus qu’on comprend finalement assez vite où l’auteur veut en venir. Certaines ficelles sont grossières, faciles, il faut bien le dire. Au final, des qualités (l’univers) et des défauts (les personnages), mais surtout un ouvrage qui aurait mérité d’être plus travaillé, plus abouti. Une déception.

Pour plus d'informations


Nombre de pages : 716
Cycle : Oraisons, l'intégrale
Éditeur : Editions Bragelonne
Année de parution : 2013
Souvenirs de voyage : ♥ ♥ ♥

up