Je suis Pilgrim

de Terry Hayes

Quatrième de couverture


Pilgrim est le nom de code d’un homme qui n’existe pas. Il a autrefois dirigé une unité spéciale du Renseignement américain. Avant de prendre une retraite dans l’anonymat le plus total, il a écrit le livre de référence sur la criminologie et la médecine légale. Mais son passé d'agent secret va bientôt le rattraper... Une jeune femme assassinée dans un hôtel sinistre de Manhattan. Un père décapité en public sous le soleil cuisant d’Arabie saoudite. Un chercheur torturé devant un laboratoire de recherche syrien ultrasecret. Des cadavres encore fumants trouvés dans les montagnes de l’Hindu Kush. Un complot visant à commettre un effroyable crime contre l’humanité. Et un fil rouge, reliant tous ces événements, qu'un homme est résolu à suivre jusqu’au bout.

Le sentiment d'Aristide


Une chose essentielle au sujet de ce roman : ce n’est pas un thriller ! Il me semble important de lever ce malentendu, puisqu’il est souvent catégorisé comme tel sur les différentes plateformes de vente en ligne, ou encore sur les communautés consacrées aux livres. C’est un roman d’espionnage, dans lequel on suit Pilgrim, un agent américain, sur les traces d’un terroriste surnommé le Sarrasin.

Autant dire que, moi qui ne suis pas très férue d’histoires d’espions, j’ai eu un peu de mal à terminer cet ouvrage. D’autant plus que la première partie n’est pas des plus palpitantes ! L’auteur met en place différentes intrigues autour d’un meurtre dans un hôtel, du passé de Pilgrim, de celui du Sarrasin, dont on se doute bien qu’elles vont finir par converger, mais qui mettent un temps fou à converger ! C’est long, mais c’est long…

Le style est pourtant efficace, doté d’une certaine force narrative ; plusieurs passages sont vraiment très réussis et donnent à réfléchir. Cependant, on ne prend la véritable mesure de la qualité de ce récit qu’une fois qu’on l’a terminé, quand tout se combine enfin. Et comme il s’agit d’un roman de plus de 900 pages en poche, le temps paraît souvent tourner au ralenti.

Encore une fois, déçue par ce que l’on m’a vendu comme un thriller et qui n’en est absolument pas un !

Pour plus d'informations


Nombre de pages : 910
Cycle : -
Éditeur : Le Livre de Poche
Année de parution : 2015
Souvenirs de voyage : ♥ ♥ ♥

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire


up